Accueil Témoignages

 

Aurore (Orne 61) :

« Le premier mot qui me vient est bravo ! Bravo pour tout ce travail accompli, le chemin réalisé en un an, quelle différence mais surtout quel bien être ! La décision d’aller faire de la kinésiologie est certainement le pas le plus important dans ma démarche car c’est la prise de conscience sur soi.

Une méthode douce qui m’a permis de me réconcilier avec lo’(igine de mes douleurs pour que celles-ci ne soient plus. Grâce à la kinésiologie faite avec toi, Frédérique, je me sens prête à pouvoir affronter toutes les aléas de la vie. Donc vraiment bravo pour ce chemin accompli certes, « à deux » tu me dirais mais très certainement grâce à toi et des proches »

 

Naïma (Oise 60) :

« Je suis une jeune femme de 36 ans qui se porte très bien aujourd’hui grâce aux séances de kinésiologie de Madame Wattiez. Je n’aurai pas dit cela il y a deux ans quand j’ai mis au monde mon deuxième enfant.  A la suite de l’accouchement, j’ai souffert de crises d’angoisses terribles . Je me suis rendue chez le médecin qui m’a prescrit un traitement adapté à mon état mais je sentais que cela ne suffisait pas pour que j’aille mieux.  J’avais entendu parler de la pratique de Madame Wattiez et j’ai voulu essayer : je n’en pouvais plus ! Le contact avec Madame Wattiez est bien passé et je suis retournée la voir plusieurs fois et peu à peu, mes angoisses ont diminuées à tel point que le médecin a arrêté les anti-dépresseurs. Je suis très heureuse de ce résultat inespéré : une vie paisible sans angoisses, ni antidépresseurs ! »

 

Isabelle (Oise 60) :

« Je ne vous oublie pas. Depuis mes visites chez vous, je sens un mieux-être et je me suis découvert une nouvelle passion : la peinture »

 

Fanny (Oise 60) :

« Depuis l’âge de 7 ans, mon fils, diagnostiqué « Syndrôme d’Asperger » est suivi en kinésiologie par Madame Wattiez.  Son comportement très agité rendait sa vie sociale et familiale extrêmement difficile. Je peux témoigner qu’à partir du moment où Madame Wattiez l’a suivi en kinésiologie, sa vie et notre vie familiale a été transformée. Dans un premier temps, le travail se faisait avec moi, sa mère, car l’agitation de mon fils rendait le travail difficile. Cet enfant a vécu de nombreux traumatismes qui  « l’agitaient » et l’empêchaient de dormir. C’était le cercle infernal. Avec la kinésiologie, il a commencé par réussir à dormir. En apaisant ses émotions qui « tournaient » en lui, Madame Wattiez est parvenue à l’aider à mettre en « mots » ses émotions et donc à les contrôler peu à peu. Aujourd’hui, Mon fils est scolarisé au collège en temps complet en milieu « ordinaire », vit une adolescence en contact avec les autres jeunes et met en mots ce qu’il ressent. La kinésiologie joue une part importante dans son évolution en interaction avec les soins spécifiques dont il bénéficie  du fait du Syndrome d’Asperger. Madame Wattiez a travaillé essentiellement avec mon fils mais toute la famille a bénéficié de ces séances indirectement ».

 

Manon (60) :

« Toute ma gratitude. Vous m’avez aidée à y voir plus clair et m’avez encouragée à sauter le pas. Aujourd’hui, je ne regrette rien de mon séjour à l’étranger. Cette aventure m’a permis d’en sortir encore  grandie et avec de nouvelles pistes de réflexion ! »

 

INFO2D3D WebAgency.